Perspective canadienne sur l’utilisation commerciale de l’analyse vidéo anonyme dans les lieux publics

En octobre 2020, les commissaires à la protection de la vie privée du Canada, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique ont publié leurs conclusions d’enquête et leurs recommandations concernant la collecte d’images vidéo de visiteurs de centres commerciaux au moyen de la technologie d’analyse vidéo anonyme (ou « AVA  ») installée à même des bornes d’orientation par une importante société de gestion d’immeubles commerciaux ( Commissariat à la vie privée du Canada, Rapport de conclusions d’enquête en vertu de la LPRPDE no 2020-004, 28 octobre 2020).

Dans l’ensemble, les commissaires ont conclu que cette technologie était utilisée pour générer et conserver des données démographiques des visiteurs, comme leur âge et leur sexe, ainsi que des renseignements biométriques, à savoir des représentations numériques uniques de caractéristiques faciales qui pourraient théoriquement être utilisées à des fins de reconnaissance faciale, et ce, sans consentement valable. Ce rapport d’enquête a été précédé d’une décision similaire rendue en mai 2020 par la Commission d’accès à l’information qui s’est dite préoccupée par la « faible acceptabilité sociale » de la technologie et qui a remis en question, sans toutefois se positionner sur la conformité de l’AVA par rapport à la législation provinciale en matière de protection de la vie privée, la « proportionnalité » globale de la collecte et de l’utilisation d’images vidéo à des fins de marketing par la technologie AVA (voir: Commission d’accès à l’information, Enquête sur l’utilisation de la technologie d’analyse de vidéo anonyme, Dossier 1019951-S, 15 mai 2020).

Dans la foulée de ces décisions et de la couverture médiatique négative qui s’en est suivie, de nombreuses organisations du domaine de la publicité et du commerce de détail ont craint pour l’avenir de la technologie AVA au Canada. Or, sans constituer une conclusion définitive, nous avons préparé un bulletin qui présente quelques recommandations pratiques qui constituent des pistes de solution pour les organisations souhaitant utiliser cette technologie dans des lieux publics, comme des centres commerciaux, des magasins de vente au détail, des musées et autres, à des fins commerciales, notamment pour de la publicité, pour planifier la gestion des ressources et pour produire des statistiques. 

Vous pouvez consulter notre bulletin qui est disponible en ligne (avec co-auteur Andy Nagy). Une version en anglais du bulletin est également disponible.

This content has been updated on June 8, 2021 at 15 h 45 min.